70 israelis

Natan Sharansky

Natan Sharansky est né en 1948 à Donetzk en Ukraine. Il est titulaire d’une licence en informatique obtenue à l’Institut de physique et de technologie de Moscou. Une fois son diplôme obtenu, il demanda un visa de sortie pour se rendre en Israël qui lui fut refusé pour des «raisons de sécurité». Dès lors, il s’impliqua dans le mouvement de lutte que menait la communauté juive soviétique pour la liberté et le droit d’émigrer en Israël. Parallèlement, il rejoignit le mouvement pour les droits de l’homme en Union soviétique alors dirigé par Andrei Sahkharov. Il devint l’un des membres fondateurs du groupe Helsinki de Moscou qui unit tous les dissidents soviétiques de tous bords. Très vite, Natan Sharansky devint le porte-parole officieux de ces mouvements.

En 1977, un journal soviétique prétendit que M. Sharansky collaborait avec la CIA. Malgré les démentis faits à tous les niveaux du gouvernement américain, M. Sharansky fut jugé coupable et condamné à treize ans d’emprisonnement en isolement et contraint aux travaux forcés. Sharansky fit la déclaration suivante au tribunal juste avant que les juges ne prononcent son verdict: «Je n’ai rien à dire à ce tribunal – mais à mon épouse et aux Juifs, je dis : «rendez-vous à Jérusalem l’année prochaine». Suite à une forte pression internationale et à une campagne menée par son épouse Avital Sharansky, M. Sharansky fut libéré le 11 février 1986, soit neuf ans après son incarcération; il émigra en Israël et arriva à Jérusalem le même jour.

© Photo Roland Metzger

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

eleven − four =

© 2020 Roland Metzger